vendredi 17 juillet 2015

Salade de boeuf grillé à la persane

De nouveau, je vous propose une recette tirée du livre "Persiana" de Sabrina Ghayour comme les courgettes rôties il y a peu.
Ce livre en anglais présente des recettes d'origine (et aussi d'inspiration) persane, et ce sont tous les parfums que j'aime.
Cette recette de "salade" tiède mélange du boeuf à peine saisi au gril, une salade un peu poivrée comme la roquette, de la grenade avec ses grains qui explosent en bouche et une sauce sucrée salée délicieuse. Une véritable explosion de saveurs pour un plat extrêmement simple et rapide à réaliser et qui épatera vos invités pour un minimum d'efforts !
La véritable révélation, c'est la sauce qui accompagne ce plat !
La base de la sauce est la mélasse de grenade, une sorte de sirop épais très acidulé et très sucré en même temps. On la retrouve souvent dans la cuisine orientale pour cette touche acidulée qui va bien avec les plats riches en parfums. Vous pourrez vous en procurer dans les épiceries orientales en bouteilles, et ça se conserve très bien donc pas de souci si vous n'utilisez pas tout. Vous pourrez l'écouler dans les sauces au tahini (sésame), les vinaigrettes... On y associe ici de la crème de vinaigre balsamique et un peu de moutarde et d'huile.
Par rapport aux quantités originales du livre, je vous propose une quantité nettement réduite car j'en ai eu vraiment trop ! mais pas de souci, si il vous reste de la sauce, elle se conserve très bien dans une petite bouteille et fera merveille dans une salade de pâtes ou une salade composée, façons dont je l'ai utilisée les jours suivants après avoir réalisé la recette une nouvelle fois tellement c'était bon !
J'ai utilisé à cette occasion la crème de balsamique Ponti que j'ai reçue à tester dans ma dernière Degustabox. J'aime beaucoup ce produit qui apporte une touche acidulée aux vinaigrettes ou aux tomates mozzarella les plus simples, ou encore ajoutée en petit filet sur une soupe froide de melon par exemple. Je pense qu'elle sera souvent présente sur ma table cet été, saison des salades par excellence !


Allez hop ! la recette !

Pour 4 personnes

400 g de rumsteak (ou une belle pièce de boeuf à griller, bien épaisse)
1 sachet de roquette
100 g de grains de grenade
Sel, poivre
Un filet d'huile d'olive
Pour la sauce
10 cl de mélasse de grenade
4 cl de crème de balsamique Ponti
1 grosse cuillère à soupe de moutarde de Dijon
1 cuillère à soupe d'huile d'olive
sel et poivre

Préparer la sauce en mélangeant tous les ingrédients avec un petit fouet et laisser de côté.
Enduire la pièce de viande avec l'huile, saler, poivrer. Déposer la viande sur un grill en fonte ou une poêle bien chaude et la saisir 3 à 4 minutes de chaque côté. La viande doit rester très bleue à l'intérieur, seul l'extérieur est grillé. Envelopper la viande dans un papier d'aluminium et laisser reposer 5 minutes.
Sur une planche, découper la viande en fines lamelles.
Déposer la salade sur un plat puis disposer les lamelles de viande. Parsemer de grains de grenade et arroser avec des filets de sauce à la mélasse de grenade.
Servir immédiatement avec le reste de sauce à rajouter à son goût.


vendredi 10 juillet 2015

Tartinade d'aubergine au yaourt à l'indienne

Pour un peu de fraîcheur à l'apéro ou en entrée, je vous propose aujourd'hui une recette de tartinade d'aubergine à l'indienne qui change un peu du caviar d'aubergine à la Grecque que l'on connait déjà bien.
J'ai trouvé cette recette dans le livre "Voyages de l'aubergine" de Nina Kehayan, que j'ai depuis très longtemps sur mes étagères. Il regroupe plus de 150 recettes d'aubergine, de toutes les origines comme le Moyen Orient, l'Arménie, l'Inde, la Chine, le Japon, la Méditerranée plus proche avec l'Italie, l'Espagne ou la Provence... Et là on se rend compte que ce légume est présent dans beaucoup de régions du monde et qu'il existe une multitude de façon de l’accommoder. Souvent mal aimée, ou mal connue, l'aubergine révèle ses trésors dans toutes ces recettes.


L'ingrédient principal est bien sûr l'aubergine, à laquelle on ajoute du yaourt pour la douceur, du garam massala pour le côté épicé, un peu de tomate et d'oignon et de la coriandre pour la fraîcheur.
Tous ces ingrédients se mêlent parfaitement pour donner une crème à tartiner sur des tranches de pain grillé, des crackers ou encore pour tremper des légumes croquants. On peut aussi l'utiliser dans des sandwiches ou wraps.

Le garam massala est un mélange d'épices indien très classique, composé de coriandre en graines, poivre, cumin, piment, cannelle, clou de girofle, gingembre et laurier. Il est très parfumé, légèrement piquant (cela dépend des mélanges) et relèvent les plats de viande comme de légumes.

Le yaourt est un ingrédient très usité en Inde, où il calme le feu du piment, apporte de la fraîcheur aux curries, aux soupes et aux dahls, entre dans la composition du fameux lassi salé ou sucré, boisson idéale avec la cuisine indienne.

La seule licence que je me sois accordée, c'est la cuisson des aubergines. Ces jours-ci, Paris connait un épisode de chaleur qui m'a conduite à éviter la cuisson au four histoire de ne pas rajouter plusieurs degrés à la température de mon appartement sous les toits ! J'ai choisi de cuire les dés d'aubergine au micro ondes, ce qui prend 4 minutes et évite en plus de mettre trop de matière grasse, ce qui n'est pas négligeable quand on connait le pouvoir d’absorption de l'aubergine, véritable éponge à huile ! Dans la recette originale, les aubergines sont cuites entières avec la peau qui va griller un peu, au four, ce qui leur donnera un léger goût fumé qui est délicieux. Vous pouvez bien sûr opter pour cette méthode ou profiter du four allumé pour une autre recette pour les faire cuire sur une plaque une bonne demie heure, piquées de quelques coups de couteau.

Pour un bol de tartinade (trois ou quatre personnes)

2 aubergines pas trop grosses
1 tomate
1 oignon
1 gousse d'ail
1 cuillère à café de garam massala
sel, poivre
1 cuillère d'huile
1 yaourt velouté
5 ou 6 brins de coriandre fraîche

Peler les aubergines et les découper en dés. Placer les dés dans un bol en verre et couvrir d'un film plastique. cuire au micro ondes 4 minutes à pleine puissance.
Peler et découper en dés l'oignon, émincer l'ail. Peler la tomate et la découper en petits dés.
Faire chauffer l'huile dans une poêle et y faire revenir l'oignon et l'ail jusqu'à ce qu'ils dorent un peu, ajouter alors le garam massala, mélanger. ajouter les dés de tomate et les dés d'aubergine cuits et écrasés à la fourchette, saler, poivrer et cuire encore 3 ou 4 minutes en remuant. Laisser refroidir cette préparation.
Dans un bol, mettre le yaourt et y ajouter la préparation aux aubergines refroidie, mélanger et terminer en ajoutant la coriandre ciselée.
Réserver au froid une heure ou deux avant de servir.




vendredi 3 juillet 2015

Courgettes rôties au four aux poivrons, tomates et cumin

Ma belle soeur, qui me connait bien, m'a offert pour mon anniversaire un très joli livre en anglais intitulé "Persiana", de Sabrina Ghayour.
Elle y décrit la cuisine persane, c'est à dire d'Iran, et de toute cette région. Très proche de la cuisine libanaise sa voisine, on y retrouve beaucoup de plats connus comme le taboulé vert, le houmous, certains produits particuliers comme le khask (une sorte de poudre de yaourt fermenté), le sumac, le sésame. On est aussi assez proche de la cuisine Israélienne comme dans le livre de Yotam Ottolengui et Sami Tamimi "Jérusalem". Et grosso modo, c'est la cuisine que j'aime ! Déjà, rien que d'entendre "cuisine persane", moi, je voyage et je rêve.
Beaucoup de légumes en bonne cuisine méditerranéenne qui se respecte, des viandes rôties, des desserts parfumés, bref, je me régale en le feuilletant et en faisant du "lèche-pages" !
Déjà plein de marque pages, c'est pourtant une autre recette que j'ai réalisée en premier, inspirée des toutes petites courgettes toutes jolies que j'ai trouvées sur le marché !
C'est un plat de courgettes rôties aux tomates, à l'ail et au cumin. J'y ai juste rajouté des petits poivrons rouges trouvés en même temps, et mis beaucoup moins d'ail que préconisé dans la recette originale, juste parce que je n'en avais plus et que je n'ai pas pensé à en racheter ! A mon avis, il est très important d'utiliser de toutes petites courgettes qui seront bien tendres, sans graines et qui ne rendront pas d'eau.

Pour rester dans le thème oriental, j'ai accompagné mes courgettes de tranches de haloumi grillé, ce fromage d'orient, un mélange entre la feta (le côté salé) et la mozzarella (la texture lisse, mais plus ferme). On fait griller le fromage, ce qui le transforme en "chewing-gum" salé que personnellement j'aime beaucoup mais peut en dérouter certains. Pourquoi pas alors servir avec une bonne fêta émiettée à la place ?
Si vous avez envie de tester le haloumi, la marque Salakis en propose désormais en France depuis l'an dernier, sous le nom de "Grillis" (car c'est une AOP, comme la féta, et n'a le droit de porter le nom que le fromage fabriqué sur place). A tester sur vos salades d'été ou lors de vos barbecues dans des brochettes avec des légumes par exemple ?

Allez hop ! la recette !

Pour 6 personnes

600-800 g de toutes petites courgettes
3 ou 4 petits poivrons rouges (ou un gros)
1 tête d'ail (ou moins, selon votre goût)
6 tomates bien mûres
1 cuillère à soupe d'origan séché
1 cuillère à soupe de cumin moulu
Huile d'olive
sel, poivre du moulin

Préchauffer le four à 200°
Sur une plaque, recouverte de papier sulfurisé, déposer les courgettes lavées et coupées en deux dans le sens de la longueur.
Parsemer dessus l'ail émincé finement, ainsi que le cumin et l'origan.
Couper et épépiner les tomates et les couper en morceaux. Les disposer sur les courgettes et mélanger le tout. Arroser d'un bon filet d'huile d'olive, saupoudrer de sel et de poivre moulu.
Enfourner pour environ 1/2 heure en retournant les légumes à mi cuisson, jusqu'à ce que les courgettes soient tendres sous la pointe du couteau.
Servir avec des tranches de haloumi grillé, ou encore de la fêta émiettée si vous voulez en faire un plat complet, ou en accompagnement de grillades.





vendredi 26 juin 2015

Muffins à la ricotta, aux abricots et fleur d'oranger

Je vous propose aujourd'hui une variante d'une recette que j'ai déjà donnée il y a longtemps, celles des muffins à la ricotta et au citron mais dans une version fruitée et estivale cette fois. 
Un doux parfum d'eau de fleur d'oranger, quelques abricots fondants et acidulés et toujours le moelleux incomparable de la base de ricotta, voilà une petite gourmandise toute douce. 
Très rapides à faire, il se conservent bien dans une boite en métal type boite à gâteaux en fer blanc et seront aussi bons à l'heure du goûter avec leur petite croûte croustillante en sortant du four qu'au petit déjeuner le lendemain, plus moelleux encore. 

Bien sûr, la base de pâte à muffins est déclinable avec tous les fruits d'été (fraises, pêches, nectarines...) comme ceux d'automne (pommes, poires) voire même exotiques. Parfumez la de vanille, d'épices comme la cannelle ou le gingembre, selon les fruits que vous utilisez. 

Allez hop la recette ! 

Pour 12 muffins :
200 g de farine à gâteaux (avec levure incorporée, ou 200 g de farine et une cuillère à café de levure chimique)
1 cuillère à café de bicarbonate de sodium 
125 g de beurre ramolli 
150 g de sucre en poudre 
250 de ricotta 
Un oeuf entier
3 cuillères à soupe d'eau de fleur d'oranger (la vraie, chez les épiciers orientaux, pas l'arôme vendu en supermarchés, c'est incomparable !) 
8 à 10 abricots 


Préchauffer le four à 180° C.
Mélanger la farine, la levure éventuellement si ce n'est pas une farine avec levure incorporée et le bicarbonate.
Mélanger dans un autre saladier le beurre ramolli, le sucre en poudre puis ajouter la ricotta, l'oeuf entier et l'eau de fleur d'oranger. 
Ajouter en trois fois le mélange de farine et bicarbonate sans trop travailler la pâte.
Verser dans des moules à muffins, chemisés de caissettes en papier en glissant un quartier d'abricot au milieu. déposer deux quartiers d'abricots sur le dessus en les enfonçant légèrement.  Parsemer chaque muffin d'une pincée de sucre roux. Enfourner à 180° pour 25 minutes.
A déguster au goûter avec un thé, ou au petit déjeuner.