vendredi 6 mars 2015

Dahl de lentilles aux épices et noix de coco

Je vous ai déjà parlé des cadeaux gourmands que j'ai préparés pour Noël avec des épices ramenées de mon voyage avec ce sel aux épices
Aujourd'hui, je vous présente le bocal de préparation pour dahl (sorte de curry) de lentilles que j'ai concocté. 
Un mélange de lentilles, de noix de coco, d'épices bien parfumées présentées dans un bocal qui fait joli sur l'étagère avant de vous régaler un soir de manque d'inspiration ! 
Pour que ça soit plus joli, j'ai mélangé des lentilles corail, des mung dal jaunes (ou pois jaunes) et des lentilles blondes pour créer des couches de couleurs différentes avec la coco et les autres ingrédients (oignons frits, bouillons cubes, noix de coco). On peut bien sûr prévoir seulement des lentilles corail (pour un dahl plus "fondu" car elles se défont beaucoup à la cuisson), ou des lentilles blondes (pour un dahl où les lentilles resteront plus entières). 
En cuisine indienne, on utilise beaucoup d'épices différentes, ce qui fait souvent un peu peur aux néophytes. Pour simplifier la chose, et rendre le kit pratique à utiliser, j'ai préparé également des sachets avec les épices. Comme en plus, il faut les faire revenir dans un peu d'huile pour les faire torréfier avant d'ajouter le reste des ingrédients, c'est plus pratique. 
Alternez les couches d'ingrédients  dans le bocal pour créer de jolies couches de couleur, en terminant par les oignons frits. Déposez les cubes de bouillons emballés. 
Dans des petits sachets, déposez les épices selon l'ordre indiqué (sachet 1 et 2) et préparez un petit sachet de piment à doser à votre goût. On trouve ces petits sachets en cellophane dans les magasins de matériel pour cuisine ou sur les sites spécialisés (ils servent en général à emballer les friandises). Ajoutez les sur le dessus du bocal et fermer le tout.

Le bocal en entier vous donnera un dahl pour 6 à 8 personnes. On peut aussi mélanger tous les ingrédients dans le bocal et ne prendre que la quantité que l'on souhaite. Ensuite, on mesure le volume de préparation pour dahl et on ajoute 3 fois le même volume d'eau pour la cuisson. 
On peut aussi réaliser une soupe en rajoutant non pas 3 mais 5 volumes d'eau et 1 de lait de coco en fin de cuisson. 

Allez hop ! la recette ! 


Pour un bocal d'un litre : 
Pour un dahl pour 6-8 personnes si on utilise tout d'un coup. 

250 g de lentilles corail 
90 g de lentilles blaondes 
90 g de moong dal (lentilles jaunes) 
40 g de noix de coco râpée 
20 g d'oignons frits (en bocal au rayon huile-moutarde en général)
2 bouillons cubes
Pour les sachets d'épices : 
Sachet 1 : 
15 feuilles de curry séchées
1 cuil à café d'ail déshydraté 
1 cuil à café de cumin en graines
1 cuil à café de graines de moutarde 
1 petit morceau de cannelle 
Sachet 2 :
2 cuil à café de curry 
1 cuil à café de coriandre en poudre 
1 cuil à café de curcuma 
1 cuil à café de cumin en poudre 
Sachet 3 : 
2 cuil à café de piment en flocons (à doser à votre goût)

Faire revenir dans 2 cuillères à soupe d'huile de tournesol le contenu du sachet 1 pendant 2 minutes, puis ajouter le sachet 2 pour une minute supplémentaire. 
Ajouter les lentilles et faire revenir l'ensemble une minute ou deux. 
Ajouter l'eau et mijoter à couvert 30 minutes en mélangeant de temps en temps. 
Pour réaliser une soupe, procéder de la même façon avec 5 volumes d'eau et 1 volume de lait de coco que l'on rajoutera seulement pour les 10 dernières minutes de cuisson. Mixer éventuellement si vous voulez une soupe veloutée. 






vendredi 20 février 2015

Trio de crudités à la vinaigrette au miso

Aujourd'hui, je vous propose une recette de carottes râpées ! 
Oui, oui, j'ose ! 
Bon, OK, elles ont un petit truc en plus... 
D'abord elles ne sont pas seules ces petites carottes, elles sont accompagnées de betterave crue et de pomme granny. 
Mais ce qui fait toute la différence est dans l'assaisonnement ! 
Une vinaigrette toute douce au miso, cette pâte de soja fermenté dont je vous parlais déjà dans le billet précédent sur le bouillon miso aux nouilles udon. 

(Comment ça, ça se voit que je viens d'acheter un pot de miso ???) 

C'est ultra simple à faire et ça change un peu des carottes râpées traditionnelles au jus de citron ou à l'huile d'olive. 

Allez hop ! pour 4 personnes : 

1 betterave crue 
3 carottes 
1 belle pomme granny 
1cuillère à soupe de graines de sésame
Pour la sauce
1 cuillère à soupe de miso 
1 cuillère à soupe de vinaigre de riz (ou de cidre) 
3 cuillères à soupe d'huile de sésame 
2 cuillères à soupe d'huile de tournesol 
2 cuillères à café de sauce soja 

Mélanger tous les ingrédients de la sauce. 
Peler la pomme, les carottes et la betterave crue.
Râper les légumes à la grille à gros trous, en commençant par la pomme, puis les carottes et enfin la betterave (pour éviter qu'elle ne colore trop les autres légumes avec son jus). 
Mélanger le tout et parsemer de graines de sésame. 
Se régaler ! 

vendredi 13 février 2015

Bouillon japonais au miso, légumes et nouilles udon

Encore une soupe comme je les aime, exotique, pleine de saveurs inhabituelles, légère et pourtant satisfaisante...
Les bouillons avec plein d'ingrédients sont très courants en Asie, vous pourrez en trouver plusieurs recettes ici sous le libellé "Soupes du Monde" dans la colonne de droite. 
Cette soupe japonaise est préparée avec plein de légumes, des nouilles udon et du miso. 

Késako me direz-vous peut être que le miso ? C'est une pâte de soja fermentée, très utilisée au Japon et que vous connaissez déjà dans les bouillons des restaurants japonais. Cette pâte aromatique est assez salée en général, et va donner un goût délicieux à votre soupe. Les boites se gardent très longtemps au réfrigérateur. Il faut en revanche éviter de la cuire pour garder toutes ses propriétés (sa richesse en protéines végétales, en acides aminés, minéraux et vitamines du groupe B.... y'a plein de bonnes choses dedans quoi !) alors on le dilue dans le bouillon chaud juste avant de servir. On peut également s'en servir pour des vinaigrettes, des sauce, des tartinades... 

Les nouilles udon sont des nouilles de blé épaisses, à la texture moelleuse et fondante. On en trouve maintenant facilement des fraîches dans les supermarchés de chez nous, notamment sous la marque Tanoshi ou alors en paquets dans les supermarchés asiatiques. Il faut les faire bouillir deux ou trois minutes avant de les égoutter et les ajouter au bouillon.

Pour ce qui est des légumes, ce jour là c'étaient des champignons de Paris, un peu de chou chinois émincé, un petit chou de Shanghai effeuillé, une carotte en tagliatelle, un peu d'oignon vert et une poignée de pousses d'épinards... Bien sûr, libre à vous de mettre les légumes que vous avez/aimez ! Du poireau, plus de carotte ou de champignons, des blettes, du chou bien de chez nous... vous voyez le principe ! 

Allez hop ! la recette ! 

Pour deux personnes (deux graaands bols) 

200 g de nouilles udon précuites 
2 petits choux de Shanghai 
1 ou 2 carotte  
Quelques oignons de printemps 
6 champignons de Paris 
une poignée de pousses d'épinards
1 morceau d'environ 10 cm de chou chinois émincé
1 grosse gousse d'ail 
Pour le bouillon 
1,5 litre d'eau 
1 tablette de bouillon de légumes (ou poule) 
2 cuillères à soupe de sauce soja 
1 cuillère à soupe de jus de citron 
2 cuillères à soupe de miso 
Poivre

Préparez les légumes en les lavant, émincez les ou détaillez les en fines lamelles. 
Faire bouillir une petite casserole d'eau. Y cuire les udon 3 minutes comme indiqué sur le paquet puis égoutter et passer sous un filet d'eau froide. 
Dans une grande marmite, faire bouillir 1,5 litre d'eau avec le cube de bouillon, la sauce soja, le poivre et le jus de citron. Ajouter les légumes et l'ail émincé en fines tranches. Faire cuire environ 10 minutes. 

Ajouter les nouilles et cuire encore 5 minutes. 
Ajouter enfin la pâte miso dans le bouillon chaud en coupant le feu et mélanger délicatement. 
Servir bien chaud, ajuster l'assaisonnement si nécessaire avec de la sauce soja et déguster à grand renfort de slurps bruyants en approchant le bol de votre bouche, comme là bas ! 


vendredi 6 février 2015

Sel aux épices du Sri Lanka

Cette année, j'ai offert pour Noël des cadeaux gourmands à toute la famille. 
J'ai choisi d'en orienter le thème pour faire profiter des épices que j'ai rapportées de mon voyage au Sri Lanka. 
Une façon toute simple de les utiliser, c'est le sel parfumé. Il est idéal pour apporter une petite touche parfumée à un simple steak grillé, des oeufs au plat ou des légumes tout simples. 

Il suffit de mélanger le sel et les épices. J'ai trouvé la recette sur le blog Mademoiselle cuisine et je l'ai adaptée aux épices que j'avais et qui étaient déjà en poudre. Pour les graines de lin, j'en avais déjà moulues trouvées en magasin bio, je les ajoute à mon porridge du matin pour une petite dose d'omégas 3. Si vous n'en avez pas, n'en mettez pas, il faut qu'elles soient moulues pour profiter de leurs bienfaits, sauf si vous prévoyez de mettre le sel dans un moulin qui les broiera ou que vous avez un petit moulin à épices ou à café pour le faire. Pour les graines de moutarde, je les ai légèrement écrasées au pilon dans mon mortier pour qu'elles diffusent mieux leur parfum. Le curcuma donne sa belle couleur jaune au mélange, et on profite aussi de ses bienfaits antioxydants car ici il est associé à du poivre, ce qui est parait-il nécessaire pour développer ses pouvoirs. 



allez hop ! la recette ! 

pour 100 g de sel :


100 g de sel de Guérande
1 cuillère à café de graines de moutarde jaune ou noire
1 cuillère à café de coriandre en poudre (ou en graines)
1 cuillère à café de curcuma en poudre
6 grains de poivre ou une 1/2 cuillère à café de poivre moulu, ou de 5 baies
2 piments oiseau (séchés) ou 1/4 de piment de Cayenne en poudre ou de flocons de piment
1 cuillère à soupe de graines de lin doré moulues
1 cuillère à café d’ail en poudre

Mélanger le sel avec les épices en poudre ou préalablement broyées au mortier ou dans un moulin. 
Mettre dans des petits pots puis coller une jolie étiquette (voir ce site par exemple avec quelques modèles gratuits comme celui que j'ai utilisé) en badigeonnant le papier d'un peu de lait avec un pinceau. Ça colle hyper bien et ça se décolle tout aussi bien d'ailleurs. 

Comme autres cadeaux gourmands, j'ai aussi préparé des bocaux de préparation pour dahl de lentilles aux épices et à la noix de coco, à préparer soit en dahl (sorte de curry) soit en soupe avec du lait de coco. J'en ai eu des échos positifs, je partagerai la recette avec vous un de ces jours !